Œuvres VS artistes : peut-on aimer l’un en détestant l’autre ?

J’ai souvent des débats avec moi-même. Et un grand sujet qui revient, notamment en lien avec les actualités, est : peut-on apprécier une œuvre tout en n’approuvant pas l’artiste qui l’a créée ? Peut-on dissocier le « produit » de son créateur ?
Je vais surtout parler de mon ressenti en art contemporain, mais la question ouvre un vaste débat et ne peut se cantonner qu’à une discipline : cinéma, littérature, musique… chacune ayant des spécificités qui peuvent enrichir la réflexion.

Pour commencer, je dirais que personne ne doit s’astreindre à des règles rigides en matière de goût artistique. J’écris cet article pour éclaircir mes quelques pistes de réflexion mais chacun doit trouver son propre équilibre et forger son opinion sur son ressenti.
Selon moi, il ne faut pas sombrer dans le manichéisme, partir d’un principe selon lequel on sacralise un artiste et absolument toutes ses œuvres, ou au contraire, le détester et rejeter toutes ses créations. Une remise en question régulière est bien plus intéressante qu’un avis constant et bloqué. L’art est un vecteur. Il peut faire passer un message, une émotion, un sentiment, il provoque une réaction, une réflexion, un bouleversement… Ce n’est pas forcément 100% agréable, mais ce qui est intéressant, c’est le questionnement, une piste qui nous est offerte et qu’on choisit de développer ou non.

J’ai la chance de travailler dans une agence de communication spécialisée dans le mécénat artistique depuis plus de 2 ans. Quand je suis arrivée dans ce milieu, je ne connaissais absolument rien à l’art contemporain. J’avais de vagues souvenirs du Palais de Tokyo lorsque mon père me faisait visiter Paris quand j’étais petite, j’avais entendu parler de certains artistes internationaux, mais je dois bien avouer que ce n’était pas une passion de long terme. J’ai donc été amenée à m’immerger dans ce milieu de façon assez intense, j’ai découvert beaucoup d’artistes, j’ai parfois dû communiquer sur leurs projets sans toujours les comprendre ou les apprécier. J’ai aussi commencé à lire la presse spécialisée, à m’intéresser aux polémiques propres à ce milieu, notamment autour d’artistes peu scrupuleux, mais aussi les dessous du marché de l’art. Au fur et à mesure de mes découvertes, j’ai commencé à me demander si on peut dissocier une oeuvre de son artiste. La première question qui me vient est celle de la démarche artistique. Une oeuvre perd-t-elle de son sens si elle est isolée de la démarche artistique globale de l’artiste ? Pas forcément mais il est en effet intéressant de regarder le travail artistique dans son ensemble, pour mieux comprendre son sens, son cheminement. Je dois reconnaître que ça requiert un travail qui dénaturalise un peu notre rapport à l’oeuvre, qui instaure une distance peut-être. Il faut aussi se laisser se porter lors de la découverte immédiate de l’œuvre, laisser la place à l’émotion, mais ces éléments peuvent nous aider à nous immerger dans une problématique, pousser nos réflexions.

Peut-on aimer une démarche sans apprécier les oeuvres ? Aimer qu’une oeuvre nous fasse réfléchir tout en étant en désaccord avec ce qu’elle suggère est effectivement une autre piste, je pense d’autant plus dans l’art contemporain, où l’esthétique n’est pas forcément ce qui prévaut, par rapport au message qui est passé.

A l’inverse, peut-on aimer une œuvre si nous n’apprécions pas l’artiste, son personnage, son positionnement ? Personnellement, je suis en conflit intérieur face à Jeff Koons. J’aime beaucoup certaines de ses œuvres, mais j’ai très peu de respect pour sa personne. Mes valeurs voudraient que je bloque sur ses créations mais la réalité est que j’apprécie vraiment certaines de ses oeuvres, autant que j’en déteste d’autres (notamment sa collaboration immonde avec Louis Vuitton). Je dirais que c’est l’exemple parfait pour illustrer toutes les questions que je pose depuis le début de cet article ! A vous de construire votre opinion, et surtout, laissez-vous évoluer 🙂

2 commentaires sur « Œuvres VS artistes : peut-on aimer l’un en détestant l’autre ? »

  1. Ton article est très intéressant et tombe à pic. Je me suis récemment posée cette question au niveau littéraire. Un auteur raciste et homophobe a écrit un livre (absolument pas polémique et bien reçu par la critique). Mais j’avoue avoir du mal à lire une œuvre lorsqu’elle est écrite par une personne avec laquelle je suis en total désaccord.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vraiment compliqué mais c’est personnel à chacun je pense. Je m’étais aussi posé la question sur les films de Woody Allen, qui baigne dans des accusations vraiment dérangeantes, mais dont j’adore les films, mais j’ai du mal à les regarder sans culpabiliser…

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s