🎬 – Le Grand Bain de Gilles Lellouche

1121588-0a3f2ede86b1d00a297c05e18be6131d-060jpg

J’attendais sa sortie depuis plusieurs semaines, je me suis empressĂ©e d’aller voir Le Grand Bain, premier film entièrement rĂ©alisĂ© par Gilles Lellouche, curieuse de voir sous quel angle serait abordĂ© ce thème de la natation synchronisĂ©e masculine avec un casting 5 Ă©toiles.
J’ai Ă©tĂ© agrĂ©ablement surprise, au dessus de mes espĂ©rances. C’est un film qui dĂ©fait les clichĂ©s du genre, qui prĂ´ne la bienveillance, qui arrive Ă  nous faire rire en ne tournant jamais ce sport ni les personnages en ridicule.

Tous les personnages sont attachants et intĂ©ressants, Ă  commencer par Mathieu Amalric dans le personnage principal, chĂ´meur dĂ©pressif, paumĂ© et incomplet. Son caractère doux au premier abord cache en rĂ©alitĂ© une lassitude face Ă  ceux qui l’entourent. Sa nouvelle passion pour la natation synchronisĂ©e, parce qu’elle est hors du commun, il doit l’assumer pleinement. Cette profonde implication va se rĂ©vĂ©ler libĂ©rateur de toute pression et va l’aider Ă  s’affirmer, Ă  ne plus accepter l’inacceptable, et Ă  se libĂ©rer de ce qui n’en vaut pas la peine. Il dĂ©cidera de quitter son job moisi et le patron qui va avec, sa belle-famille pesante et nocive, ses propres complexes. Cette Ă©volution, tout au long du film, est très bien mise en scène et jouĂ©e. Son caractère ne change pas du tout au tout, au contraire, on observe le visage du personnage s’ouvrir et s’Ă©claircir au fur et Ă  mesure du film, avec crĂ©dibilitĂ©.
Chaque personne a sa trajectoire propre, menant ses combats, luttant contre ses démons, montrant ses évolutions ou ses blocages.

Ce film est une comĂ©die, rĂ©ussie qui plus est, mais a tenu ce très beau pari de ne pas tourner en ridicule la natation synchronisĂ©e masculine. Elle pose mĂŞme la question : au fond, pourquoi cela nous parait drĂ´le, l’idĂ©e de la natation synchronisĂ©e par des hommes ? En sortant de la sĂ©ance, je me suis demandĂ©, qu’est-ce qui m’a rĂ©ellement fait rire dans ce film ? Ce sont les traits de caractères, les dialogues, les retournements de situations… Mais jamais l’impression de ridicule pendant les scènes d’hommes nageant sur de la musique. Au contraire, j’ai trouvĂ© que c’Ă©tait les plus belles scènes. Les mouvements de danse ratĂ©s de ces nageurs dĂ©butants prĂŞtent Ă  sourire, mais tendrement, notamment car ces maladresses n’Ă©taient pas liĂ©es Ă  ce sport en particulier. Ces scènes auraient Ă©tĂ© drĂ´les qu’elles qu’en soit le sport montrĂ©.

Plus qu’une comĂ©die, c’est un film feel good, qui donne confiance en soit, qui prĂ´ne la bienveillance, la comprĂ©hension, la compassion. Et pour couronner le tout, vous verrez Marina FoĂŻs, Leila Bekhti, Virginie Efira, Philippe Katerine, Guillaume Canet, Jean-Hugues Anglade, Mathieu Amalric, BenoĂ®t Poelvoorde plus drĂ´les et attachants les uns que les autres.

Un commentaire sur « đźŽ¬ – Le Grand Bain de Gilles Lellouche »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s