Rétrospective culturelle – septembre 2018

Je vous présente un nouveau type d’article, ce sera un peu mon article rétrospective personnelle du mois. Celui où je partagerai ce que j’ai fait dans ma vraie vie, qui m’aura marquée, et que j’aurai réussi à immortaliser par une photo avec un beau filtre instagram.


Mon mois de septembre a commencé à Marseille, avec la rentrée de l’art contemporain. Déjà familière de la cité phocéenne avec la Friche la Belle de Mai et le Mucem, j’ai cette fois découvert le J1 à l’occasion de la foire d’art contemporain Artorama. Le lieu fait de baies vitrées et surplombant la mer accueillait donc des galeries d’art le temps d’un week-end. Je ne suis pas une adepte des foires, je ne me sens pas à l’aise dans cet environnement, comme je ne me sens pas à l’aise dans une galerie. L’ambiance White cube me fait horreur, j’ai l’impression d’être dans un lieu aseptisé et inhospitalier. J’ai tout de même apprécié l’ambiance un peu plus détendue de ce lieu, moins prétentieux  que la FIAC au Grand Palais, moins poussiéreuse que le Salon du Dessins au Palais Brongniart. J’y ai croisé plus de jeunes un peu trop branchés et moins de vieux un peu trop botoxés, ce qui était déjà plus agréable.

Quelques jours plus tard, je décollais pour l’Italie, pour un séjour à Rome. Un peu angoissée d’avoir arrêté ma décision sur une capitale européenne pour passer mes vacances, après une année fatigante et de très courtes vacances au mois d’août, j’avais peur de revenir plus fatiguée et stressée qu’avant mon départ. J’ai été plus qu’agréablement surprise par cette ville, dont l’ambiance ne ressemble en rien au stress ambiant de Paris. Pas un seul klaxon, quasiment jamais de foule, énormément d’espaces verts, et surtout ces magnifiques pins parasols qui ponctuent le paysage. Je pense développer mon voyage dans une rubrique dédiée sur le blog, je ne vais donc pas épiloguer ici, mais impossible de ne pas parler du glacier Gelato San Lorenzo qui m’a laissé un souvenir divin.

Le week-end suivant, je partais à la découverte de la Bibliothèque de l’INHA, institut national de l’histoire de l’art, à l’occasion des journées du patrimoine. Ce lieu somptueux digne d’un décors de cinéma nous (ma meilleure amie et moi) a fait rêver : verrières, pupitres pour ouvrages d’art, rangées de livres historiques… C’est un lieu chargé d’histoire et de magie, une visite peu connue mais incontournable à Paris.

Le quatrième week-end de septembre, je retournais à Lyon, ville de mes douces années étudiantes, pour un double heureux événement : la naturalisation et l’anniversaire d’un seul et même ami. Bières,  amis, dégrisement sur les quais du Rhône, redécouverte des rues que j’ai connu par cœur… J’ai adoré vivre dans cette ville, pour son atmosphère, son état d’esprit, la multitude d’activités qu’elle propose. Je lui consacrerai surement un article dans ladite catégorie voyage, pour vous parler festivals, musées, bonnes adresses…

Et, enfin, le dernier week-end de ce riche mois, je restais à Paris, heureuse d’accueillir l’automne, ma saison préférée. Ma colocataire (nommée ci-dessus ma meilleure amie) et moi avons commencé à décorer notre appartement, mais nous avons aussi débuté la saison de la raclette. A deux. Devant Harry Potter. Avec des plaids et du thé. = meilleur week-end.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s